mon coeur est dans l'islam Index du Forum
mon coeur est dans l'islam Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
 
La date/heure actuelle est Mar 24 Jan - 02:54 (2017) - créer un forum  


 Bienvenue 
                  AS SALAM ALAYKOUM WA RAHMATOULLAH WA BARAKATOUH

                                      
                                    BIENVENUE SUR LE FORUM
                                 
                               MON COEUR EST DANS L ISLAM

                                           
                                        RESERVE AUX FEMMES                          

                                 pour les soeurs converties musulmanes de naissance
                                et non musulmanes
                             
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION                       


                                                                 http://bismillah.xooit.fr/index.php





                               

                                                   un clic toutes les deux heures





http://musulmane79.skyrock.com/
BLOG DE MUSULMANE79,IL EST MAGNIFIQUE



                                                                             

=133&action=notify]http://www.bismillah-couvrirlafemmemusulmane.com/index.php?notify[]=133&action=notify

allez visiter se site de vetements pour femmes musulmanes
soeur tres serieuse et produits d'exellente qualité




                                     







  Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- invoquait Dieu par ces mots: "0 celui qui tourne les cœurs, affermis mon cœur sur ta foi". On l'interrogea (sur le sens de ces mots) -Il n'y a pas un être humain, répondit-il, sans que son cœur ne soit entre deux doigts de Dieu. Dieu affermit ce cœur (sur le chemin droit) à qui Il veut, et il le détourne à qui Il veut". (Rapporté par Al-Tinnizi d'après Oum Salam -que Dieu l'agrée-).             






INNOVATIONS TOUTE INNOVATION EST UN EGAREMENT

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    mon coeur est dans l'islam Index du Forum -> droits et devoirs du musulman Sujet précédent | Sujet suivant  
Auteur Message
anissa94600
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2008
Messages: 1 346
Localisation: CHOISY LE ROI
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
convertie ou musulmane de naissance: RECONVERTIE

MessagePosté le: Jeu 31 Juil - 17:13 (2008)    Sujet du message: INNOVATIONS TOUTE INNOVATION EST UN EGAREMENT Répondre en citant

Toute innovation est un égarement,  

même si les gens pensent que c’est un bien. 

Shaykh Salim Al-Hilali  


 


 


Les gens de science, les compagnons, les tabi'in (leurs disciples) et les imams des musulmans qui ont suivi leurs pas; dont l'excellence a été attestée, sont unanimes quant au caractère blâmable des bida’ (innovations), leur mal et qu'il faut s’écarter des innovations et de ceux qui y sont accrochés. Il n'y avait aucun doute sur cela pour aucun d'entre eux, et aucun ne l’a refusé. Ainsi voici quelques paroles authentiques rapportées d'eux, comme exemples de leur vie et de leurs actions claires. Ainsi, si nous prenons quelques exemples des compagnons, nous trouvons ce qui apporte du plaisir au cœur de celui qui cherche à suivre son messager (sallallahu ' alayhi wa sallam), aussi bien que la réfutation des avis des innovateurs :


 


' Abdullah Ibn Mas'ud (radiyallahu ' anhu) a dit, "Suivez et n'innovez pas, car on vous a donné ce qui est suffisant [et toute innovation est un égarement.]" [2] ' Abdullah Ibn ' Umar (radiyallahu ' anhu) a dit, "Toute innovation est un égarement, même si les gens la considère comme bonne." [3]


 


Et si nous regardons leurs actions nous verrons qu'ils étaient en accord total avec leurs paroles: Ainsi ' Amr Ibn Salamah a relaté : Nous avions l'habitude de nous asseoir à la porte de ' Abdullah Ibn Mas'ud avant la prière du matin, pour que, quand il sort, nous marchions avec lui vers la mosquée. Un jour Abu Musa Al-Ash'ari est venu à nous et a dit : est-ce que Abou ' Abdur-Rahman (c'est-à-dire Ibn Mas'ud)est déjà sorti ? Nous avons répondu : Non! Donc il s'est assis avec nous jusqu’à ce qu'il sorte. Quand il sortit, nous nous sommes tous levés avec lui, et Abu Musa lui a dit : ô Abou ' Abdur-Rahman! Je viens de voir quelque chose dans la mosquée que j'ai considérée comme étant mauvais, mais – la louange est à Allah - je n'ai vu rien que du bien. Ibn Mas'ud demanda, "qu’as-tu vu ?" Abu Musa  répondit : ' si tu vis, tu le verras aussi. Dans la mosquée j'ai vu les gens assis dans des cercles attendant la prière. Dans chaque cercle ils avaient des cailloux dans leurs mains et un homme disait : Répétez Allahu Akbar cent fois. Donc ils le répétaient cent fois. Puis il disait : répétez La ilaaha illallah (aucune divinité digne d'adoration en dehors d'Allah) cent fois. Donc ils le répétaient cent fois. Puis il disait : répétez Subhanallah (gloire à Allah) cent fois. Donc ils le disaient cent fois. ' Ibn Mas'ud demanda alors, "que leur as-tu dit ?" Abu Musa dit, ' je ne leur ai rien dit. Plutôt, j'ai attendu d’entendre ton avis, ou ce que tu dis. ' Alors nous sommes allés avec lui, jusqu’à ce qu'il arrive à l’un de ces cercles, se tint debout et dit : "qu’est-ce que je vous vois faire ?" Ils répondirent, ' à ô Abu 'Abdur-Rahman! Ce sont des cailloux avec lesquels nous comptons les takbir, tahlil et tasbih. ' Il leur  dit, "Plutôt, vous comptez vos mauvais actes. Car je vous assure qu'aucune de vos bonnes actions ne sera perdu. Malheur à vous ô Umma de Muhammad (sallallahu ' alayhi wa sallam)! Comme vous vous dirigez rapidement vers la destruction! Ceux-ci sont les compagnons de votre Prophète (sallallahu ' alayhi wa sallam) et ils sont répandus. Ses vêtements ne se sont pas encore délabrés et ses ustensiles encore intactes. Par Celui dont mon âme est dans Sa main! Etes-vous sur une religion mieux guidée que la religion de Muhammad (sallallahu ' alayhi wa sallam), ou ouvrez-vous les portes de l’égarement. "Ils dirent, ' ô Abu ' Abdur-Rahman! Par Allah! Nous ne voulons que le bien. ' Il leur dit," Combien sont nombreux ceux dont  l'intention est bonne, mais ne l’atteigne pas. En effet le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) nous a dit, "les gens réciteront le Quran, mais il ne dépassera pas leurs gorges." Par Allah je ne sais pas, mais il se peut que la plupart d'entre eux soient de vous. " Puis il partit. ' Amr Ibn Salamah dit, ' Nous avons vu la plupart de ces gens nous combattre le jour de Nahrawan, à côté des Khawarij. ' [4] Donc cette excellente narration englobe beaucoup de grands principes, qui ne sont connus que de ceux qui suivent le messager (sallallahu ' alayhi wa sallam), ceux qui ne mettent rien devant Allah et Son messager, mais disent plutôt, ' Nous entendons et nous obéissons. ' Et parmi ces principes: 


 


Premièrement : que Celui qui a prescrit les fins, n'a pas oublié de prescrire les moyens. Ainsi quand Allah prescrit à Ses serviteurs le dhikr (le rappel d'Allah), Il n'a pas oublié de prescrire les moyens et la façon de le faire. Et le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) avait l'habitude de compter le tasbih (la glorification d'Allah) sur sa main droite [5] et il a dit qu'ils (c'est-à-dire, les doigts) seront questionnés et parleront. [6]


 


Deuxièmement : al-bid'atul-idhaafiyyah est un égarement. Et al-bid'ayul-idhaafiyyah est ce type d'innovation qui est basé sur une preuve en ce qui concerne sa base, mais n'a aucune preuve en ce qui concerne la façon ou la forme. C'est pourquoi elle est appelée idhaafiyyah (quelque chose de rajouté). Et ce type d'innovation est, d’un côté, directement opposée à la guidée correcte, et d'un autre côté, elle est en accord avec cela. Donc ces gens n'ont pas dit quelque chose qui soit du kufr (mécréance), ils n'ont pas fait non plus quelque chose qui soit mauvais en soi, au contraire ils se rappelaient Allah - et c'est quelque chose qui est prescrit par la Révélation. Cependant, la manière par laquelle ils ont exécuté cette action est allée contre la guidée fixée par Muhammad (sallallahu ' alayhi wa sallam). Donc les compagnons se sont opposés à eux et leur ont dit de compter cela parmi leurs mauvaises actions.


 


Troisièmement : Allah - le Parfait, le Très-Haut - ne doit être adoré que par ce qu'Il a prescrit. Donc Il ne doit pas être adoré selon les désirs, les coutumes ou les innovations.


 


Quatrièmement : Ces innovations tuent la Sunna. Ainsi ce groupe de gens ont innové une nouvelle manière d'exécuter le dhikr (rappel d’Allah), qui n'a pas été rapportée du messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam). Ainsi, en faisant cela, ils ont tué la guidée de Muhammad (sallallahu ' alayhi wa sallam). Et c'est un principe que, les Salafus-Salih (les pieux prédécesseurs) ont bien compris et ils savaient à coup sûr que les innovations et la Sunna ne peuvent pas s'unir ensemble : Hassan Ibn ' Atiyyah (d.120H) - rahimahullah - a dit, "Personne n’amène une innovation dans la religion, sans que son équivalent de la Sunna ne soit retirée loin d'eux." [7]


 


Cinquièmement : Ces innovations sont la cause de la destruction, puisqu'elles mènent à l'abandon de la Sunna et cela cause un égarement énorme. Le noble compagnon ' Abdullah Ibn Mas'ud (radiyallahu ' anhu) a dit, "si vous abandonnez la Sunna de votre prophète, alors vous vous égarerez." [8] Ainsi, si la Umma s’égare alors elle est détruite. Donc 'Abdullah Ibn Mas'ud a dit à ce groupe, " ô Umma de Muhammad (sallallahu ' alayhi wa sallam)! Comme vous vous dirigez rapidement vers la destruction! " Donc la pertinence particulière de la compréhension d'Ibn Mas'ud est reflétée dans le contexte de la susdite narration. Ainsi Abu Musa Al-Ash'ari (radiyallahu ' anhu) ne les a pas critiqués, plutôt il a attendu l’avis ou l'ordre de ' Abdullah Ibn Mas'ud (radiyallahu ' anhu). Et cette position n'a pas été simplement prise sans amour ou sans témoigner de fausse affection à Ibn Umm ' Abd (c'est-à-dire à Ibn Mas'ud). Plutôt Abou Musa aimait pour lui, ce que le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) aimait pour sa Umma, puisqu'il (sallallahu ' alayhi wa sallam) a dit, "j’aime pour ma Umma, ce qu'Ibn Umm ' Abd aime pour elle." [9] Aussi, dans la narration est une preuve que tous les compagnons étaient d'accord dans l'opposition à cette action, car ' Abdullah Ibn Mas'ud (radiyallahu ' anhu) a utilisé comme une preuve le fait que les compagnons (radiyallahu ' anhum) s’étaient largement répandus( et pouvaient donc facilement être questionnés).


 


Sixièmement : les innovations mènent rapidement au kufr (mécréance). Ceci parce que l'innovateur s'est institué comme celui qui est capable de légiférer et de prescrire des choses; et ainsi il s’est institué lui-même comme un associé à Allah, ajoutant des choses aux lois fixées par Allah, pensant qu'il est sur une religion de meilleure guidée que la religion de Muhammad (sallallahu ' alayhi wa sallam).


 


Septièmement : Ces innovations ouvrent largement les portes pour qu’apparaissent des désaccords et c'est une porte vers l’égarement. Ainsi quiconque institue une mauvaise voie dans l’islam, alors il en porte le péché et le péché de ceux qui agissent de la sorte, jusqu'au Jour de Jugement, sans que leurs péchés ne soient diminués. Et ceci parce que celui qui guide à une mauvaise action ressemble à celui qui la fait.


 


Huitièmement : Ne pas accorder d'importance au fait d'éviter les innovations, mène au mal et aux péchés. Ne voyez-vous pas que ces gens sont venus pour être parmi les rangs du groupe dévié appelé les Khawarij le jour de Nahrawaan, combattant les compagnons (radiyallahu ' anhum), menés par le Commandeur des croyants ' Ali (radiyallahu ' anhu), qui a arrêté ce groupe dévié, en ce jour mémorable. L’Imam Al-Barbahari (d.329H) - rahimahullah - a dit, "Prenez garde aux petites innovations, parce qu'elles poussent et deviennent grandes. C'était le cas de chaque innovation apportée dans cette Umma. Elle commençait comme quelque chose de petit, portant une ressemblance à la vérité, c’est pourquoi ceux qui y sont entrés ont été induits en erreur et étaient ensuite incapables de la laisser. Donc elle a grandi et est devenue la religion qu’ils ont suivi, ainsi ils ont dévié du chemin droit et ont ainsi quitté l’islam. Qu’Allah vous fasse miséricorde! Examinez soigneusement le discours de tous ceux que vous écoutez, à votre époque en particulier. N'agissez pas donc avec hâte, ni n’entrez dans tout de cela, avant que vous ne demandiez et voyiez : qui des compagnons du prophète (sallallahu ' alayhi wa sallam) en parle, ou qui (des premiers) savants ? Ainsi si vous trouvez une narration d'eux à propos de cela, accrochez-vous y, et n’allez pas au-delà, ni ne donnez la préséance à quelque chose sur cela, sinon vous tomberez dans le Feu. "[10]


 


Neuvièmement: Les actions justes ne viennent que des intentions justes et une bonne intention ne rend pas une chose futile, correcte. Ceci parce que les intentions seules ne peuvent pas faire une action correcte, mais plutôt observation correcte de la Shari'a (Lois Prescrites) doit y être ajoutée. [11]


 


Finalement : Ajouter à quelque chose de bon n'est pas bon, parce que l’ajout dans le bon est mauvais et c'est quelque chose qui est attesté dans toute chose. Ainsi, une question, lorsqu’elle va au-delà de ses limites, se change en son opposé. Ainsi le courage, quand il est ajouté, tourne à l'imprudence et s'il est diminué, alors cela devient de la lâcheté. Et la générosité, si ses limites sont excédées, devient du gaspillage et si elle baisse, alors cela devient de l'avarice. Donc la meilleure des questions est celle du juste milieu. Et ' Abdullah Ibn Mas'ud (radiyallahu ' anhu) n'était pas seul parmi les compagnons à condamner les innovations. Ainsi, ici nous trouvons ' Abdullah Ibn ' Umar (radiyallahu ' anhu), qui était un des compagnons les plus sévères dans la condamnation des innovations et l'abandon des innovateurs. Ainsi une fois, il a entendit un éternuement d'homme et la parole, ' la louange est à Allah et que les prières et les bénédictions d’Allah soient sur le messager d'Allah. ' Donc il lui a dit, ' Qu'est-ce que c'est ? Ce n'est pas ce que le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) nous a enseigné, plutôt il a dit, "Quand l’un d'entre vous éternue alors qu’il loue Allah." Et il n'a pas dit : Et priez sur le messager d'Allah. "[12] De même, la pratique des  tabi'in (ceux qui ont rencontré les compagnons et se sont accrochées à leur voie). A cet égard, il y a ce qui est rapporté de Sa'id Ibnul-Musayyib (d.90H) - rahimahullah - qui a vu un homme prier après l'apparition d'aube, plus de deux raka'a, et faire beaucoup ruku’ (inclinations) et sajdas (prosternations), et il lui a interdit cela. Donc l'homme a dit, ' ô Abu Muhammad (c'est-à-dire. Ibn Al-Musayyib)! Allah va-t-il me punir pour ma prière ? ' Donc il a répondu," Non! Mais Il te punira de t'opposer à la  Sunna (guidée prophétique). "[13] Et ces narrations contiennent beaucoup d'avantage, parmi lesquels:


 


[a] Les compagnons réfutaient quiconque allait contre la Sunna authentique, en étant parfois très sévère dans leur réfutation, même s'ils étaient contre leurs propres pères et fils.


 


la bid'ayut-tarkiyyah est un égarement: Et ce type de bid'a (innovation) est un pour lequel il y a une preuve de passer à l'action, sauf si les gens laissent délibérément l'action, pensant que c'est une partie de la religion, ou quelque chose de semblable. Par exemple, quelques Soufis qui abandonnent le mariage pour s'émasculer. La preuve que cela est un égarement est la parole d’Allah – le Très-Haut- :


 


"ô les croyants ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu’Allah vous a redues licites. Et ne transgressez pas. Allah, (en vérité), n’aime pas les transgresseurs." [Sourate Al-Ma'idah]  5:87-88


 


Ainsi cette ayah (verset) a une signification simple, qui est : interdire ce qu'Allah a permis des choses bonnes et pures, et le faire comme une question de religion. Et Allah a interdit cela et l'a considéré comme allant au-delà des limites, puisqu'il transgresse le droit d'Allah, dans lequel Lui seul a le droit de prescrire et de légiférer. Et Allah n'aime pas ceux qui transgressent les limites. Alors Allah a affirmé le caractère licite de ces choses, avec une force plus grande même, par Sa parole :


 


"Et mangez de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Craignez Allah en qui vous avez foi." [Sourate Al-Ma'idah]  5:87-88


 


Donc, Il leur a ordonné d’avoir de la taqwa (piété et l'obéissance). Donc cela montre qu’interdire ce qu'Allah a rendu légal, sous n'importe quelle forme, est en dehors des limites de la taqwa. Donc, le messager (sallallahu ' alayhi wa sallam) a dit à ces trois hommes qui sont venus aux maisons du prophète (sallallahu ' alayhi wa sallam), questionnant à propos de son adoration et qui après avoir été informé, ont considéré leurs propres adorations comme étant très peu, donc ils ont dit, ' quelle grande différence il y a entre nous et le prophète (sallallahu ' alayhi wa sallam), dont les péchés précédents et futurs ont été pardonnés par Allah. ' Donc l’un d'entre eux a dit, ' je prierai toujours pendant la nuit. ' L'autre a dit, ' je  jeûnerai toujours pendant le jour et ne romprai pas mon jeûne. ' Et le troisième d'entre eux a dit, ' je me tiendrai loin de femmes et ne me marierai jamais. ' Alors le messager d'Allah est venu à eux et a dit, "est-ce que vous êtes les gens qui ont dit ceci et ceci? Par Allah! Je suis celui qui connaît le mieux Allah parmi vous et celui qui  le craint le plus. Donc je jeûne et je romps mon jeûne, je prie et je dors et j'épouse les femmes. Ainsi quiconque se détourne de ma Sunna (guidée) n'est pas de moi. "[14]


 


Ainsi les compagnons (radiallahu ' anhum) nous ont laissé les mots de la compréhension profonde, qui illuminent les cœurs, et des hommes après eux, qui ont, de même, atteint la vérité de cette lumière, nous ont aussi laissé des mots qui ressemblent aux mots des compagnons. Et c'est parce qu'ils étaient ceux qui ont suivi de très près les pas des compagnons - et les exemples de leurs paroles ont déjà précédé. Cependant nous ajoutons ici un exemple final de leur attachement à la vérité :


 


Un homme est venu à l’imam Malik (d.179H) - rahimahullah - et a dit, ' ô Abu ' Abdullah! Où entrerai-je  en état d'ihram (sacralisation pour le pèlerinage) ? ' Ainsi l’imam Malik a répondu, "de Dhul-Hulayfah, où le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) est entré en état d'ihram." L'homme a alors dit, ' Mais je veux entrer en état d'ihram à la mosquée près de sa tombe. ' L’imam Malik a dit, " ne le fais pas, car je crains pour toi la fitnah (l’épreuve)." Donc l'homme a dit, ' A quelle fitnah fais-tu référence, puisqu’il s’agit seulement quelques milles supplémentaires. ' Ainsi l’imam Malik a dit, "Et quelle fitnah peut être plus grande pour toi que de penser que as atteint quelque vertu, que le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) a manqué. N’as-tu pas entendu la parole d'Allah :


 


[b]"Que ceux donc qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux."
[Sourate An-Nur ] 24:63 " [15]


 


 


 


Notes de bas de page :


 


[1] Al-Bid'ah Wa Atharuhas-Sayyi'ah fil-Umma (pp.22-36)


 


[2] Rapporté par Waki ' dans az-Zuhd (No 315) et Abou Khaythamah dans Kitabul-'Ilm (No 54), où shaikh Al-Albani l'a authentifié. Le complément est rapporté par à - Tabarani dans Al-Kabir (9/154) et il est authentique.


 


[3] Rapporté par Al-Bayhaqi dans ilas-Sunan Al-Madkhal (No 191) et aussi Ibn Nasr dans As-Sunna (p. 24). Son isnad (la chaîne de narration) est aussi authentique que le soleil!


 


[4] Rapporté selon ad-Daarimi dans son Sunan (1/79),  - Tabarani dans Al-Kabir (9/126) et Abou Nu'aym dans Hilyatul-Awliyaa (4/381). Il a été authentifié par Al-Haythami dans Majma'uz-Zawaa'id (1/181).


 


[5] Sahih : Rapporté par Abou Dawud dans son Sunan (No 1502), de ' Abdullah Ibn ' Amr (radiyallahu ' anhu). Il a été authentifié par shaikh  Al-Albani dans Sahih Sunan Abi Dawud (1/280).


 


[6] Hasan : Rapporté par Abou Dawoud dans son Sunan (no 1501), d'Yusayrah (radiyallahu ' anha). Il a été authentifié par Shaykh Al-Albani dans Sahih Sunan Abi Daawoud (1/280).


 


[7] Rapporté selon ad-Daarimi (1/45) et il est authentique.


 


[8] Rapporté par Muslim (5/156).


 


[9] Sahih : Rapporté par Al-Hakim (3/317-318) et Ibn ' Asakir dans Al-majlis (No 350). Il a été authentifié par shaikh Al-Albani dans As-Sahiha (no 1225).


 


[10] Sharhus-Sunna (No 8)


 


[11] Référence dans Madarijus-Salikin (1/85) d'Ibn Al-Qayyim


 


[12] Rapporté par  Tirmidhi (No 2738) et Al-Mizzi dans Tahdhibul-Kamal (No 552-553). L'isnad est bon.


 


[13] Rapporté par Al-Bayhaqi est As-Sunanul-Kubra (2/466) et l'isnad est authentique.


 


[14] Rapporté par Al-Bukhari (9/104) et Muslim (9/175)


 


[15] Rapporté par l’imam Ash-Shatibi dans Al-I'tisam (1/132)


 


 


 


Source : Al-istiqama


Article tiré du site troid.org


Traduit en français par les salafis de l’Est


 
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 31 Juil - 17:13 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    mon coeur est dans l'islam Index du Forum -> droits et devoirs du musulman Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
deeppurple basé sur le template digiTech © digital-delusion.com
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com