mon coeur est dans l'islam Index du Forum
mon coeur est dans l'islam Index du Forum FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés
 
La date/heure actuelle est Dim 22 Jan - 05:38 (2017) - créer un forum  


 Bienvenue 
                  AS SALAM ALAYKOUM WA RAHMATOULLAH WA BARAKATOUH

                                      
                                    BIENVENUE SUR LE FORUM
                                 
                               MON COEUR EST DANS L ISLAM

                                           
                                        RESERVE AUX FEMMES                          

                                 pour les soeurs converties musulmanes de naissance
                                et non musulmanes
                             
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION                       


                                                                 http://bismillah.xooit.fr/index.php





                               

                                                   un clic toutes les deux heures





http://musulmane79.skyrock.com/
BLOG DE MUSULMANE79,IL EST MAGNIFIQUE



                                                                             

=133&action=notify]http://www.bismillah-couvrirlafemmemusulmane.com/index.php?notify[]=133&action=notify

allez visiter se site de vetements pour femmes musulmanes
soeur tres serieuse et produits d'exellente qualité




                                     







  Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- invoquait Dieu par ces mots: "0 celui qui tourne les cœurs, affermis mon cœur sur ta foi". On l'interrogea (sur le sens de ces mots) -Il n'y a pas un être humain, répondit-il, sans que son cœur ne soit entre deux doigts de Dieu. Dieu affermit ce cœur (sur le chemin droit) à qui Il veut, et il le détourne à qui Il veut". (Rapporté par Al-Tinnizi d'après Oum Salam -que Dieu l'agrée-).             






le divorce

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    mon coeur est dans l'islam Index du Forum -> coin detente -> questions diverses sur l'islam Sujet précédent | Sujet suivant  
Auteur Message
ADMIN SARAH
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 1 244
Localisation: marseille
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
convertie ou musulmane de naissance: convertie

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 11:08 (2009)    Sujet du message: le divorce Répondre en citant

Droit de divorce pour la femme
samedi 9 novembre 2002

Question
Quels sont les droits de la femme en Islam en matière de divorce, par exemple lorsqu’une femme désire divorcer, mais que son mari refuse de lui accorder le khul` [1] dans l’intention de la maintenir sous sa coupe ou lorsqu’il souhaite ainsi la punir ? Comment peut-elle obtenir ce khul` lorsque son mari refuse de le lui octroyer ou lorsque le juge n’accepte pas le khul`, ou encore lorsque le mari se trouve dans un autre pays et ne peut donc comparaître devant le juge local ?
Réponse du Sheikh Muhammad `Alî Al-Hanûtî
Conformément au hadith rapporté par Al-Bukhârî et autres compilateurs, lorsqu’une femme vint trouver le Prophète — paix et bénédiction de Dieu sur lui — en lui disant qu’elle n’avait rien à reprocher à son époux mais qu’elle ne voulait pas rester mariée avec lui, le Prophète — paix et bénédiction de Dieu sur lui — ne lui demanda ni les raisons de ses sentiments à l’égard de son mari, ni les raisons de son malaise. Sa seule réponse fut de parler au mari de cette femme, tout en enjoignant à cette dernière d’accepter de lui rendre sa dot, à savoir un verger. Le hadith est suffisamment explicite pour nous faire parvenir à la conclusion à laquelle aboutit Ibn Rushd (Averroès) dans son livre Bidâyat Al-Mujtahid, volume 2 : « Le talâq [2] est garanti à l’homme toutes les fois qu’il souhaite quitter sa femme. Et de la même manière, le khul` [1] est garanti à la femme toutes les fois qu’elle souhaite quitter son mari. »
Si votre époux n’est pas prêt à accepter votre demande de khul` [1], vous devez en référer à une autorité compétente ou à toute autre personne habilitée à agir en lieu et place du juge afin d’en arriver à une solution. L’imam de n’importe quel centre islamique pourrait avoir cette autorité et représenter le juge pour toute action autre qu’une action en justice. En effet le juge a un pouvoir d’exécution tandis que l’imam ne dispose pas d’un tel pouvoir. Toutefois vous-même pouvez prendre à votre compte la décision prise par l’imam et faire valoir vos droits en justice.
_________________





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Mar - 11:08 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ADMIN SARAH
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 1 244
Localisation: marseille
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
convertie ou musulmane de naissance: convertie

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 11:09 (2009)    Sujet du message: le divorce Répondre en citant

Les droits de la femme sur son mari
lundi 14 octobre 2002

Question
Que la paix soit sur vous.
Quels délais maximaux les hommes musulmans peuvent-ils respecter en ce qui concerne l’intimité avec leur femme et quels sont les droits des femmes sur leurs maris ?
Réponse de Sheikh Muhammad `Alî Al-Hanûtî
Un homme doit être juste et équitable envers sa femme. Le mari et la femme sont complémentaires. Ils ne peuvent pas s’en sortir dans la vie en s’en tenant strictement à des lois littérales. Leurs agissements doivent plutôt se faire dans l’esprit de ces lois. L’Islam indique qu’il est important pour un homme de ne pas délaisser l’intimité du couple durant une période de quatre mois ou plus. S’il ne prête pas attention au droit de son épouse à avoir une vie sexuelle épanouie, il ferait alors mieux de lui offrir une autre alternative qu’elle-même serait en droit de choisir, comme le divorce par exemple. Allâh a dit dans la sourate 2, Al-Baqarah, verset 228 : "Les femmes ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à l’usage."
Les droits de la femme sont les suivants :
  1. Elle a le droit d’être prise en charge au niveau de l’alimentation, de l’habillement, du logement, de la santé et de toute chose traditionnellement requise pour une femme et conforme à la loi islamique.

  2. Son mari doit lui accorder la préférence sur toute autre personne. Par exemple, la prise en charge financière de l’épouse passe avant celle des parents, lorsque le mari n’a pas les moyens de s’occuper des deux.

  3. Le mari doit traiter sa femme avec douceur et remplir son rôle de chef de famille de manière pédagogique.

  4. L’amour de son épouse caractérise un bon mari. Allâh dit en effet : "Il a placé entre vous de l’amour et de la miséricorde." [1]

_________________





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
ADMIN SARAH
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 1 244
Localisation: marseille
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
convertie ou musulmane de naissance: convertie

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 11:10 (2009)    Sujet du message: le divorce Répondre en citant

Khul` et divorce sans raison
samedi 28 décembre 2002

Question
Il y a deux hadiths qui me laissent un peu perplexe. L’un dit qu’une femme peut réclamer le khul` (divorce demandé par la femme) pour autant qu’elle restitue sa dot, tandis que le second affirme que si elle demande le divorce sans raison apparente, elle ne sentira pas l’odeur du Paradis. Le premier hadith se rapporte au cas d’une femme qui ne supportait pas la vue de son mari. Est-ce là une raison suffisante pour divorcer ? Si une femme ne s’entend pas avec son mari et veut divorcer, cela signifie-t-il qu’elle ne sentira jamais l’odeur du Paradis ? Que Dieu vous rétribue pour votre aide !
Réponse de Sheikh Muhammad `Ali Al-Hanûtî
Le premier hadith, qui concerne la femme de Thâbit Ibn Qays, est authentique : il a été rapporté par Al-Bukhârî et d’autres. Il fournit la preuve juridique octroyant à la femme le droit de demander le khul`, comme symétrique au droit de répudiation (talâq) dont dispose l’homme. Ibn Rushd Al-Qurtubî (Averroès), dit dans son ouvrage Bidâyat Al-Mujtahid, volume 2, dans le chapitre du divorce : « Tout comme un homme peut avoir recours au talâq lorsqu’il n’aime pas sa femme, la Législation islamique (sharî`ah) donne à la femme le droit de mettre fin à son mariage si elle n’aime pas son mari. Cependant, elle devra lui rembourser la dot qu’il lui a versée à moins qu’il n’y ait des circonstances en raison desquelles un juge pourrait forcer le mari à prononcer le talâq sans exiger de compensation de la part de sa femme. » Il est même fort possible que le mari soit condamné à lui verser tout arriéré de dot, lorsque la femme a des motifs valables pour prononcer le khul`, tels que des sévices corporels ou moraux qu’il lui aurait infligés, ou tout autre abus ou négligence dans l’accomplissement de ses devoirs envers elle.
Il y a un hadith concernant la femme de Thâbit Ibn Qays, où l’on rapporte qu’elle vint trouver le Prophète — paix et bénédiction sur lui — et se plaignit à lui de son mari. Elle dit qu’elle n’avait rien de spécial à lui reprocher mais qu’elle ne voulait plus continuer à vivre avec lui. Le Prophète — paix et bénédiction sur lui — ne mena aucune investigation auprès d’elle ou de son mari pour savoir la raison de sa requête. Il lui demanda simplement si elle lui rendrait la dot ; il s’agissait d’un verger. Elle répondit que oui. Le Prophète — paix et bénédiction sur lui — enjoignit à l’époux de reprendre le verger et d’accepter le divorce. La majorité des écoles de jurisprudence disent que le juge devrait approuver la requête de la femme. L’école hanafite est la plus restrictive en matière de khul`. Le juge doit considérer la requête de l’épouse comme recevable et alors l’affaire est traitée comme une affaire de talâq. Certaines écoles disent que si le mari et la femme s’arrangent à l’amiable, il n’est pas besoin de recourir au juge ou à un tribunal. Bien sûr, la différence est que le khul` est un contrat, alors que le talâq n’en est pas un. Si une femme demande le khul` et persiste dans sa requête pendant un mois ou plus, alors je ne vois aucune raison valable pour le mari de ne pas l’accepter. Son refus s’apparenterait à un abus.
Le mariage a pour objectif de permettre aux conjoints de bien pratiquer l’islam, notamment dans leur vie matrimoniale. Si l’un d’eux n’arrive pas à mener cette vie de couple dans de bonnes conditions, alors le Coran apporte son verdict dans le verset 229 de la sourate 2 : "Si donc vous craignez que tous deux ne puissent se conformer aux ordres d’Allah, alors nul grief contre eux si la femme se libère de son mariage en versant quelque somme." Pour certaines écoles, ce khul` ne se distingue pas du talâq, et la femme doit alors observer un délai de viduité (`iddah), mais Ibn Qayyim Al-Jawziyyah [1], dans Zâd Al-Ma`âd, s’est penché sur l’institution du khul` et a dit qu’il n’y avait pas besoin d’observer un délai de viduité dans ce cas. Mais une femme désireuse de se remarier devra attendre d’avoir ses menstrues pour s’assurer qu’elle n’est pas enceinte.
Quant au second hadith que vous avez mentionné, il n’est pas authentique. Certaines écoles le jugent bon (hasan), mais je pense que c’est un hadith faible.


 
_________________





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
ADMIN SARAH
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2008
Messages: 1 244
Localisation: marseille
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
convertie ou musulmane de naissance: convertie

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 11:14 (2009)    Sujet du message: le divorce Répondre en citant

Être divorcée n’est pas un stigmate
samedi 11 janvier 2003

Question
Après son mariage, on s’attend à ce qu’une femme reste mariée à vie. Mais ce n’est pas toujours le cas et il y a parfois des raisons de réclamer le divorce. Cependant, il semble que dans la société musulmane, une telle femme est stigmatisée par le divorce. Y a-t-il quelque chose dans le Coran ou la Sunnah qui incite les musulmans à éviter ou à ignorer une femme divorcée ? Le préjugé envers la femme divorcée existe bel et bien et je voudrais savoir s’il y a quelque chose dans le Coran ou la Sunnah qui encourage cela. Pourriez-vous s’il vous plaît me donner une réponse dès que possible, car je n’ai pas été capable de trouver quelque chose tout seul et je fais des recherches sur ce sujet pour un journal ? Merci.
Réponse de Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî
Le mariage, en Islam, est un contrat solennel censé durer à vie. Pour assurer cet objectif, l’Islam interdit la vie matrimoniale à durée déterminée, tel que le mariage provisoire de jouissance (zawâj al-mut`ah). Aussi, l’Islam fixe-t-il certaines conditions qui garantissent la stabilité du mariage pour qu’il puisse apporter ses bons fruits. En réalité, cela n’est possible que lorsqu’il existe une harmonie entre les époux, de l’amour, de l’affection ainsi que le respect mutuel pour les droits du conjoint ; c’est ce qui doit dominer leur vie matrimoniale.
Cependant, il peut arriver que des dissensions s’immiscent dans la vie conjugale et que les époux constatent que leur vie commune devient insupportable. Si tous les efforts de réconciliation entre eux échouent, la dernière solution permise par la Législation islamique est le divorce.
En réponse aux réalités amères de la vie, lorsque les difficultés ne peuvent être résolues que par la séparation des deux parties d’une façon honorable, l’Islam permet au couple de recourir au divorce. Mais il ne l’a permis qu’à contre-cœur et non pas par plaisir, ni en guise de recommandation. Dans ce contexte, le Prophète — que la paix et les bénédictions soient sur lui — dit : "Parmi les choses licites, le divorce est celle qu’Allah déteste le plus." [1]
En Islam, le divorce n’est pas une fin en soi. C’est plutôt une solution à laquelle on peut recourir, après l’échec de tous les efforts de réconciliation entre les conjoints, pour mettre fin à une vie matrimoniale devenue insupportable.
Il n’y a tout simplement aucun verset coranique ni aucune tradition prophétique qui mésestime la personne divorcée, qu’elle soit homme ou femme. Au contraire, le Saint Coran fixe des lois spécifiques régissant la question du divorce par la détermination de ses règles, de son éthique et des devoirs qu’il implique. Si le fait d’être divorcé était si stigmatisant, le Prophète — que la paix et les bénédictions soient sur lui — n’aurait pas épousé Zaynab Bint Jahsh après que Zayd Ibn Hârithah eut divorcé d’avec elle.
Quant à la question du divorce, Allah Tout-Puissant s’adresse à Son Messager — que la paix et les bénédictions soient sur lui — par ces paroles : « Ô Prophète ! Quand vous divorcez avec vos femmes, divorcez avec elles conformément à leur délai de viduité ; et décomptez le délai ; et craignez Dieu votre Seigneur. Ne les expulsez pas de leurs maisons, et qu’elles ne les quittent pas d’elles-mêmes, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois de Dieu. Quiconque cependant transgresse les lois de Dieu, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d’ici là Dieu ne suscitera pas quelque chose de nouveau ! » [2]
Il n’est pas permis à un époux de violer les droits de l’épouse divorcée, car le divorce n’exempte pas l’homme de ses devoirs, ni ne supprime les droits de la femme. Le divorce prescrit en réalité des droits complémentaires à la femme divorcée. Allah Tout-Puissant dit : « Les divorcées ont le droit de jouir d’une pension convenable. C’est un devoir pour les pieux. » [3]
Le divorce ne permet en aucun cas de transgresser les limites qu’Allah a fixées, ni Ses Commandements. Allah Tout-Puissant dit : « Le divorce est permis par deux fois uniquement. Alors, c’est soit la reprise conformément à la bienséance, soit la libération avec bienfaisance. » [4]
Même après le divorce, Allah Tout-Puissant s’adresse aux hommes et aux femmes de la manière suivante : « Et n’oubliez pas la grâce échangée entre vous. Car Allah voit parfaitement ce que vous faites. » [5]
Les versets coraniques mentionnés ci-dessus éclairent davantage la position islamique au sujet du divorce. C’est notre devoir de n’adhérer qu’aux lois d’Allah et de ne jamais les transgresser.


source http://www.islamophile.org/spip/Le-planning-familial-son-statut-et.html
_________________





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Oumabdallah
timide
timide

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2014
Messages: 1
Localisation: Lyon
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Aoû - 01:39 (2014)    Sujet du message: le divorce Répondre en citant

Salem ahlikoum akhawettes voilà je suis marié religieusement  uniquement depuis maintenant 12 années nous avons ensemble 5 enfants mais voilà la vie conjugale et familiale a eu raison de nous car nous ne vivons plus sous le même tout depuis quelque mois il ne s occupe ni des facture ni ne nous prend en charges financièrement .la situation de négligence à toujours été comme ça je me sui toujours battu pour qu il travail et nous prenne en charge mais il ne l entendais jamais de cet oreille j ai résister durant des années et tout ce qu il trouvais a me dire c est : débrouille toi tu as les alloc pour nourir les enfant et tu as ton rsa pour tes facture !      Je vous assure mes akhawettes que je suis arriver au bout de ma patience et la il s est pris un studio en location en me disant : on reste marier religieusement mais tu t assumera toute seul ainsi que le foyer et les 5 enfants je passerai de temps en temps pour sortir les enfants et t aider si tu tombe en panne ....      Voilà ma vie alors je voudrais savoir comment y remédier je vous solicite du fond du cœur et du font de ma foie pour in challah que bi ithnillah vous puissiez m éclairer je vous remercie qu Allah vous récompense pour votre aide 

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:38 (2017)    Sujet du message: le divorce

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    mon coeur est dans l'islam Index du Forum -> coin detente -> questions diverses sur l'islam Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
deeppurple basé sur le template digiTech © digital-delusion.com
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com